Méthode de l’Explication de Texte

Maîtriser la méthode de l’explication de texte est indispensable pour réussir en philosophie.

C’est en effet un exercice important d’un point de vue académique. Que vous soyez au lycée ou à l’université, vous serez confrontés à de nombreuses explications de texte. Ce n’est pas un hasard, car c’est un exercice très formateur. Il vous apprend à comprendre un texte en profondeur, à en mesurer toute la signification.

Il vous conduit également à appréhender le raisonnement philosophique. D’abord en découvrant la façon de raisonner et d’argumenter des auteurs. Mais également en vous posant vous-même des questions sur la base du texte, pour mieux comprendre sa logique.

Si vous souhaitez d’abord bien comprendre plus globalement ce qui est attendu de vous en philosophie, vous pouvez consulter cet article : Qu’est-ce que faire de la philosophie ?

Je vous propose donc ici une méthode pour l’explication de texte en philosophie.

1) Point de départ de la méthode : découvrir le texte

Le premier contact avec le texte doit être naturel, spontané. Lisez-le, essayez simplement de saisir ce qu’il cherche à dire.

Vous pouvez prendre quelques notes sur les idées qui vous viennent lors de cette première lecture, mais ce n’est pas une obligation.

Après cette première lecture, demandez-vous :

  • De quoi parle le texte, quel est son thème ?
  • Que cherche à dire le texte, quelle thèse défend l’auteur ?
  • À quel problème répond-il, quelle problématique tente-t-il de traiter ?

2) Revenir sur le texte et ajuster la première analyse

Il vous faut ensuite relire le texte, et vous demander si votre identification du thème, de la thèse et de la problématique correspond bien au contenu du texte. L’auteur parle-t-il vraiment de ces sujets, ou aviez-vous mal compris à la première lecture ? Votre première analyse couvre-t-elle bien tout le texte, ou aviez-vous laissé de côté certains éléments ?

Il est probable que vous repériez des manques à votre analyse de départ. C’est le moment de la corriger.

3) Établir le plan du texte

Vous devrez ensuite établir le plan du texte, c’est-à-dire sa structure. Découpez le texte en deux, trois ou quatre parties cohérentes, qui permettent de comprendre la progression de l’argumentation. Ensuite, au sein de chaque partie, vous distinguerez deux ou trois sous-parties.

Il n’y a pas un plan unique pour un texte donné. C’est votre manière de le lire qui va déterminer la façon dont vous le découperez. Mais tout plan n’est pas acceptable : il faut que votre découpage soit logique et compréhensible par votre lecteur/correcteur.

Il n’est pas nécessaire de chercher à faire compliqué. Si le texte est découpé en paragraphes, les frontières entre vos parties coïncideront souvent avec les changements de paragraphe. De même, les sous-parties seront composées d’une ou plusieurs phrases.

Il y a quelques exceptions, dans le cas de phrases très longues, ou de paragraphes trop nombreux. Mais en général vous pourrez, au-delà du sens, vous appuyer sur la présentation typographique du texte.

4) Rédiger votre explication de texte

Après ce long travail préparatoire, vous pouvez aborder la phase de rédaction de votre copie. Elle se décompose, comme pour la dissertation, en trois moments : introduction, développement, conclusion.

L’introduction : susciter de l’intérêt pour le texte

La première phrase de l’introduction, l’accroche, peut être de différents types. Vous pouvez partir d’une question pratique, qui va justifier la réflexion menée dans le texte. Vous pouvez aussi, si vous connaissez l’auteur, le situer, expliquer dans quel contexte il écrit le texte qui va être expliqué.

Vient ensuite l’exposé de la problématique. Il s’agit du problème philosophique auquel répond le texte.

Vous exposez alors la réponse que l’auteur propose pour ce problème. Il s’agit de la thèse, de la position défendue dans le texte.

Vous annoncez ensuite le plan de ce texte : les différentes parties que vous avez identifiées.

Le développement : rendre compte de la logique du texte

Dans le développement, vous allez expliquer ce que l’auteur a voulu dire. Il ne s’agit aucunement de donner votre avis. Vous devez justifier, donner les raisons qui font que l’auteur avance tel ou tel argument, donne tel ou tel exemple.

Vous suivrez l’ordre du texte. C’est l’esprit de ce que l’on appelle “commentaire linéraire” en littérature.

Votre plan sera le plan du texte : chaque partie du texte correspondra à une partie de votre développement. Et chaque sous-partie du texte à une sous-partie du développement. Dans l’ordre.

Dans chaque sous-partie, vous expliquerez la logique de l’auteur, pourquoi ce qu’il dit est pertinent dans ce contexte. Vous devez toujours garder en tête le problème qu’il traite et la thèse qu’il défend. Ce sont elles qui doivent vous servir à expliquer chaque passage et à expliciter les liens entre les différentes étapes d’argumentation.

L’idée est de permettre à quelqu’un, qui aurait lu le texte rapidement, de le comprendre en profondeur grâce à votre explication. En effet, l’auteur a écrit de façon synthétique, il passe sous silence certaines étapes, qui lui semblent peut-être évidentes. Il peut aussi faire des références à des concepts philosophiques sans les clarifier dans le passage à étudier.

Vous allez donc analyser le texte, décortiquer les arguments et techniques rhétoriques employées, expliciter les références grâce à votre culture.

Dans le contexte académique, cela vous permettra aussi de montrer à votre correcteur que vous avez véritablement compris le texte.

Le conclusion : résumer la démarche suivie, et ouvrir

La conclusion est indispensable. Un devoir de philosophie sans conclusion est un devoir non terminé. L’évaluation dépend des enseignants, mais il est habituel de considérer qu’un devoir inachevé ne peut pas avoir la moyenne. Il est donc inenvisageable de sacrifier la conclusion. Si vous manquez de temps, mieux vaut raccourcir votre développement, passer plus rapidement sur certains passages.

La conclusion comporte deux parties, l’une obligatoire, l’autre facultative.

Vous devez d’abord résumer le chemin parcouru. En reprenant l’idée de chacune des parties en une ou deux phrases, vous montrez les liens logiques qui existent entre elles. Vous devez faire sentir que le problème identifié au départ a bien été résolu.

Vous pourrez avoir l’impression de vous répéter entre l’annonce du plan, le développement et ce résumé. C’est normal : pour transmettre un raisonnement, il faut souvent le formuler à plusieurs reprises, en le présentant sous différents angles.

Vous pouvez ensuite ouvrir sur d’autres problèmes voisins, ou sur la manière dont la position de l’auteur du texte a été reprise ou critiquée par la suite. L’ouverture est le seul endroit de la copie ou vous pouvez éventuellement exprimer votre avis sur le texte. Mais vous devez le faire de façon argumentée, et sans disqualifier le texte dans sa totalité : cela reviendrait à dire à votre lecteur que ce qu’il vient de lire est en fait inutile !

L’ouverture est optionnelle : si vous ne vous sentez pas à l’aise, vous pouvez ne pas en proposer. Mieux vaut terminer votre copie avec un résumé bien écrit plutôt qu’avec une ouverture maladroite.

Aller plus loin dans la maîtrise de l’explication de texte et de sa méthode

L’acquisition de la méthode de l’explication de texte passe par l’exercice. Il faut mettre en pratique cette approche le plus souvent possible pour qu’elle devienne vôtre, pour que vous soyez à l’aise avec elle.

S’il vous reste des questions, ou si vous rencontrez de nouvelles difficultés, n’hésitez pas à intervenir en commentaire.

Je peux aussi vous aider de façon plus personnalisée si vous le souhaitez. Nous pourrons travailler sur des sujets d’explication de texte, en fonction de vos centres d’intérêt ou des thèmes que vous souhaitez approfondir. Nous pourrons plus largement développer votre connaissance philosophique à travers des cours particuliers.

N’hésitez pas à me contacter pour en discuter, par téléphone au 07 81 73 33 82, ou via le formulaire de contact.

2 réflexions sur « Méthode de l’Explication de Texte »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.